Nouveaux produits

Nouveaux produits

  • A l'agité du bocal

    60,00 €
    done Dans Liste d'envies
  • La cohue de 1940

    80,00 €
    done Dans Liste d'envies
  • Le mythe du sang

    19,00 €
    done Dans Liste d'envies
  • Nouveau

Stratégie, les 33 lois de la guerre

done Dans Liste d'envies

de Robert Greene - 500 pages.

Découvir la 4ème de couverture
27,00 €
TTC

done Dans Liste d'envies
  • Paiement 100% sécurisé Paiement 100% sécurisé
  • Expédition rapide par Colissimo ou retrait en magasin Expédition rapide par Colissimo ou retrait en magasin
  • Une question ?  N'hésitez pas à nous contacter Une question ? N'hésitez pas à nous contacter

Inspirées des guerres les plus sanglantes de toute l'Histoire, découvrez les 33 stratégies les plus efficaces pour vaincre le jeu social et subtil de notre quotidien.

1. Déclarez la guerre à vos ennemis
2. N'ayez jamais une guerre de retard
3. Au coeur de la tempête, gardez la tête froide
4. Créez un sentiment d'urgence et de désespoir
5. Évitez les pièges du pouvoir partagé
6. Divisez vos forces
7. Transformez la guerre en une croisade
8. Choisissez vos batailles avec précaution
9. Renversez la tendance
10. Créez une présence menaçante
11. Troquez l'espace contre le temps
12. Perdez des batailles, mais gagnez la guerre
13. Connaissez votre ennemi
14. Balayez les résistances par la vitesse et la surprise
15. Contrôlez la dynamique
16. Visez le point faible
17. Divisez pour mieux régner
18. Attaquez le flanc vulnérable de l'adversaire
19. Enveloppez l'ennemi
20. Mettez votre adversaire en situation de faiblesse
21. Négociez en avançant
22. Sachez poser le point final
23. Élaborez un savant mélange de vrai et de faux
24. Soyez imprévisible
25. Occupez le terrain de la moralité
26. Masquez la cible
27. Donnez l'illusion de travailler dans l'intérêt des autres
28. Tendez à vos ennemis la corde pour se pendre
29. Progressez à petits pas
30. Pénétrez les esprits
31. Détruisez de l'intérieur
32. Dominez tout en feignant la soumission
33. Semez incertitude et panique par des actes de terreur
Extrait de la préface

Nous sommes imprégnés d'une culture qui prône des valeurs démocratiques de justice, de paix et d'altruisme. Très jeunes, nous apprenons que les personnes combatives et agressives en paient toujours le prix : elles sont impopulaires et mises à l'écart. Ces idéaux d'harmonie et de gentillesse sont véhiculés de façon plus ou moins directe : de par les livres, qui nous enseignent les clés du succès, de par les célébrités qui ont réussi et qui affichent leur charme et leur sérénité, de par le politiquement correct, qui sature l'espace public. Le problème, c'est que nous sommes entraînés et préparés à la paix, et non à ce à quoi nous sommes confrontés dans le monde réel : la guerre.
Cette guerre se mène à plusieurs niveaux. Évidemment, nous avons tous des rivaux, en face. Le monde est de plus en plus dur, imprégné de compétition. En politique, en affaires, et même dans le monde artistique, il est des adversaires qui feraient n'importe quoi pour prendre l'avantage. Toutefois, plus troublants et plus complexes sont les combats à mener contre ceux supposés être de notre côté. Ils jouent apparemment le jeu, font partie de l'équipe, se montrent solidaires et amicaux mais, en coulisses, sabotent tout et se servent de leur camp pour promouvoir leurs propres intérêts. D'autres, plus difficiles à saisir, jouent le jeu subtil de l'agression passive, proposant des services qui ne viennent jamais, utilisant la culpabilité comme arme secrète. Derrière une façade paisible, cette dynamique du chacun pour soi gangrène la moindre communauté, la moindre relation sociale. Notre culture peut bien refuser cette réalité, favorisant une représentation plus pacifique de la société, mais chacun d'entre nous porte et éprouve les cicatrices de ce combat quotidien.
Ce n'est pas que nous soyons tous d'abjects individus incapables de nous montrer à la hauteur d'idéaux de paix et d'altruisme ; mais on ne peut s'empêcher d'être ce que nous sommes. Nous avons tous des pulsions agressives qu'on ne peut ignorer ou réprimer. Par le passé, l'individu pouvait attendre du groupe - l'État, la famille, l'entreprise - qu'il prenne soin de lui. Ce n'est plus le cas. Dans la société libérale qui est la nôtre, il faut avant tout penser à soi et veiller à ses intérêts. Nul n'a besoin de ces idéaux d'amour et de paix, irréalistes, étrangers à toute humanité, ni de la confusion qui va avec. Nous avons besoin, au contraire, de connaissances pratiques pour gérer les conflits et les batailles de tous les jours. Il ne s'agira pas de se faire plus violent pour obtenir ce que l'on veut ou se défendre, mais plutôt d'apprendre à être plus rationnel et meilleur stratège dans le conflit, en canalisant nos pulsions agressives au lieu de les nier ou de les réprimer. S'il est un but idéal à atteindre, ce doit être celui du guerrier stratège, l'homme ou la femme qui gère les situations et les personnes délicates par des manoeuvres fines et habiles.
Biographie de l'auteur
Grand amoureux d'Histoire, de littérature et de la France en particulier, Robert Greene parle plusieurs langues couramment (dont le français). Diplômé de Berkeley, Californie, en lettres classiques, il est également l'auteur des best-sellers "Power, les 48 lois du pouvoir" et "L'Art de la séduction".

16 autres produits dans la même catégorie :