Nouveaux produits

Nouveaux produits

  • Biopolitique du coronavirus

    14,90 €
    done Dans Liste d'envies
  • Sparte

    7,00 €
    done Dans Liste d'envies
  • Nobilitas

    20,00 €
    done Dans Liste d'envies
  • Nouveau

La première campagne d'Italie

done Dans Liste d'envies

de Gérard Bouan, 304 pages

Découvir la 4ème de couverture
29,00 €
TTC

done Dans Liste d'envies
  • Paiement 100% sécurisé Paiement 100% sécurisé
  • Expédition rapide par Colissimo ou retrait en magasin Expédition rapide par Colissimo ou retrait en magasin
  • Une question ?  N'hésitez pas à nous contacter Une question ? N'hésitez pas à nous contacter

« L’ambition est le principal mobile des hommes, on dépense son mérite tant qu’on espère s’élever » (Napoléon Bonaparte, 1810). Cette maxime pourrait s’adresser à lui-même en 1796, alors jeune général ambitieux. Quel jeune officier n’a-t-il pas rêvé obtenir un grand commandement afin d’y accomplir des exploits extraordinaires, même sur un terrain de jeu appartenant à un théâtre d’opération secondaire ? Bonaparte a eu la chance de connaître la Révolution française et tous ses excès. Elle lui a permis, plus qu’à tout autre, d’émerger de l’anonymat des « sans grade », ceux que la fortune n’avait pas fait naître du bon côté de la barrière sociale. Après cette campagne menée magistralement, il est maintenant immortel, le monde entier le connaît. Pourtant il ne doit pas cette notoriété à son seul talent, à sa seule rage de vaincre, mais également au système militaire créé à cette époque par des hommes tels Carnot, Guibert, Frédéric II de Prusse, par des « parvenus » tels Barras, Salicetti, Robespierre le Jeune,…par des « va-nu-pieds», comme ils se définissent. Ces soldats de fortune qui, au fil de l’épopée, vont se découvrir des talents d’entraîneurs d’hommes défiant et jouant avec la mort pour la gloire de leur chef qu’ils finissent par aduler. Cet essai est l’analyse de la personnalité du jeune et ambitieux général Bonaparte et de son emploi combiné de moyens tactiques, puis stratégiques, pour amener son adversaire à commettre des fautes qu’il exploite avec virtuosité. Tel un officier de renseignement, dont le travail consiste à analyser les comportements et les faiblesses des hommes, Bonaparte utilise les mêmes techniques pour forcer l’adversaire à entrer dans son jeu et le soumettre.

16 autres produits dans la même catégorie :