Nouveaux produits

Nouveaux produits

  • Ce monde est tellement beau

    21,80 €
    done Dans Liste d'envies
  • La mort rouge

    24,00 €
    done Dans Liste d'envies
  • OTTO KRETSCHMER, As de la U-Bootwaffe.

    27,00 €
    done Dans Liste d'envies
  • Nouveau

Tocqueville et l'Action française

done Dans Liste d'envies

de Pierre Gouirand, 260 pages

Découvir la 4ème de couverture
20,00 €
TTC

done Dans Liste d'envies
  • Paiement 100% sécurisé Paiement 100% sécurisé
  • Expédition rapide par Colissimo ou retrait en magasin Expédition rapide par Colissimo ou retrait en magasin
  • Une question ?  N'hésitez pas à nous contacter Une question ? N'hésitez pas à nous contacter

Il peut paraître paradoxal de présenter dans un même ouvrage deux doctrines, politiquement opposées et exposées à quelque soixante ans de distance. Alexis de Tocqueville est surtout connu pour son livre De la démocratie en Amérique et l'Action Française comme le plus actif des mouvements royalistes du début du XX° siècle. Entre 1903 et 1942, Charles Maurras et Léon de Montesquiou, ont publié plusieurs articles dans lesquels ils reprochent à Tocqueville de louer le régime démocratique américain et d'affirmer que la mise en place d'une démocratie, en France, était inévitable. Au contraire, les Maîtres de l'Action Française considéraient que le régime américain était une « ploutocratie » et que les élections s'y faisaient « à coup de chèques ». Tocqueville, toutefois avait perçu en Amérique les défauts de la démocratie mais pensait qu'il suffirait de mettre en place un certain nombre de « gardes-fous »pour en protéger le pays. Maurras, à l'opposé, disait qu'il était indispensable de continuer à lutter pour rétablir la Monarchie en France. Si les deux discours étaient politiquement inconciliables en revanche, socialement, ils avaient de nombreux points communs. Tocqueville était né dans une famille royaliste légitimiste qui avait beaucoup souffert de la Révolution et son père, Préfet sous la Restauration, avait été fait Pair de France par Louis XVIII. Lui-même, bien qu'ayant été Ministre de la II° République, était resté un monarchiste légitimiste convaincu. Dans cet ouvrage, l'auteur a voulu montrer que bien souvent la pensée de Tocqueville rejoignait celle de Maurras et que tous deux n'avaient qu'un but : le bonheur des Français.

16 autres produits dans la même catégorie :